L’anxiété de performance

Par Philippe Frève-Laverdière, conseiller en persévérance scolaire.
orientation professionnelle sainte-foy

L'anxiété de performance : comment bien commencer son année scolaire et ne pas finir épuisé.

Dans ma pratique, je rencontre des étudiants qui vivent de multiples difficultés entourant la réussite scolaire et l’une de celles qui ressort du lot est l’anxiété de performance. Partant du principe que la société et le marché du travail vont à un rythme parfois ardu à suivre, le monde scolaire n’a pas d’autre choix que d’avoir certaines exigences pour bien préparer les travailleurs de demain. Néanmoins, il est possible de faire en sorte que ces exigences ne suscitent pas d’appréhensions et de craintes pouvant nuire à votre efficacité. Voici donc quelques suggestions pour  tous ceux et celles qui entament une nouvelle année afin de ne pas finir celle-ci épuisé ou encore de ne pas risquer un abandon scolaire.

Ne remettez pas à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui

Cette maxime est bien connue, mais elle est également vraie. Trop d’étudiants ne voyant pas arriver l’accumulation des travaux préfèrent se concentrer sur les autres sphères de leur vie. Toutefois, le fait d’entamer graduellement des travaux à la maison permet de se préparer davantage aux périodes de « rush » en plus de diminuer la charge de travail. Je ne cesserai de dire aux étudiants que je rencontre que l’une des clés pour prévenir l’anxiété est la planification et la répartition intelligente des tâches à effectuer. Pour ma part, c’est au cégep que j’ai commencé à développer une méthode de travail, que je me réappropriais progressivement en début de session, et qui m’a permis de persévérer jusqu’à la fin de mes études.

Gardez un équilibre dans votre quotidien

Avoir une saine alimentation et une routine de sommeil adéquate nous préservent de bien des maux nous répètent les médecins. Au-delà de ce simple conseil, il faut comprendre qu’on ne doit pas se négliger et sous-estimer nos besoins essentiels sous prétexte que nous n’avons pas le temps. Faites-vous des calendriers, des horaires de travail et n’hésitez pas à y inscrire des moments pour des temps libres, mais également pour socialiser ou relaxer. Évitez également de prendre trop d’engagements et de surcharger votre horaire. À l’inverse, on ne doit pas non plus être trop rigide; il faut faire preuve de souplesse et être en mesure de s’adapter quand nos obligations nous empêchent de respecter le modèle de journée idéal. Il faut tenter de se fixer des limites et de garder un équilibre en fonction de ce qui est désirable pour nous tout en respectant les échéanciers établis. Je me souviens des fins de session où je ne prenais pas vraiment le temps de profiter d’un repas, mais j’ai fini par réaliser que de nous arrêter pour répondre à nos besoins de base nous rend plus disposés à affronter les épreuves du quotidien.

Prenez tous les moyens mis à votre disposition pour vous préparer aux épreuves et examens

Fiez-vous aux moyens efficaces que vous avez déjà utilisés et restez ouvert aux propositions des professeurs et de vos pairs. En général, plus on est prévenu et plus on a d’informations concernant ce qui nous attend (examens ou travaux), plus nous pouvons adapter notre préparation efficacement. Ce n’est pas le temps brut investi qui compte, mais la qualité des efforts et les stratégies qui sont adaptées à notre situation. En effet, les stratégies de mémorisation ont une efficacité qui reste variable pour chaque individu, il faut surtout qu’elles aient du sens pour nous (par exemple, j’utilisais régulièrement des acrostiches ou des histoires courtes pour retenir les concepts abstraits). Enfin, diversifiez vos techniques pour retenir l’information afin de stimuler votre mémoire le plus possible, et surtout restez confiant quant à vos chances de réussite.

Prenez le temps d’écouter votre corps et votre discours intérieur

Vous avez des symptômes comme des maux de tête, de la difficulté à dormir ou des troubles digestifs? Écoutez votre corps, peut-être qu’il vous donne le signal qu’il est temps de remettre en question votre façon de gérer votre quotidien et votre interprétation des événements. Vous vous sentez stressé? Quel type de discours adoptez-vous, quel genre de message vous envoyez-vous? Je dis souvent qu’il ne faut pas banaliser les exigences, mais que parfois, relativiser ou parler avec quelqu’un de confiance nous permet de mieux comprendre nos appréhensions, de remettre tout en perspective de façon plus détachée et de trouver des pistes de solutions. Dans bien des cas, faire appel à un service de consultation ou un professionnel du milieu scolaire peut nous permettre d’avoir une aide non négligeable. Ce n’est pas naturel pour tout le monde d’avoir de l’introspection et d’être critique face à soi-même, mais avoir un peu de recul sur sa situation ne peut qu’engendrer des retombées positives.

Apprenez à gérer votre stress et votre anxiété

Pour évacuer le stress quotidien, bon nombre de moyens sont utilisés par parents, amis, médias et professionnels. L’important est de trouver ce qui nous fait du bien, nous permet de cesser de focuser sur la source de stress et de nous changer les idées. Encore une fois, ne délaissez pas ces moments de loisirs, de sports ou de détente, car ils sont bénéfiques et même nécessaires, peu importe la charge de travail qui nous attend. Bien que par période, ce qu’on doit faire et ce qu’on veut faire est parfois difficilement conciliable, le fait de décrocher ne serait-ce que 30 minutes par jour peut nous aider à prévenir ou diminuer notre stress. Plusieurs techniques de relaxation ne durant que quelques minutes lorsqu’elles sont bien maîtrisées peuvent être bénéfiques à moyen terme (voir cohérence cardiaque ou technique du 4-7-8). Pour ma part, la course est mon exutoire. Même si c’est parfois plus difficile de prendre le temps, je ne regrette jamais d’avoir enfilé mes chaussures de sport.

En somme, pour diminuer le stress et éviter de devenir anxieux, l’important est de se responsabiliser et de tenter de modifier le plus possible la situation afin qu’elle soit à notre avantage. Souvent, ce n’est pas en attendant qu’un défi se présente à nous que nous pourrons mieux l’affronter, mais en se préparant et en ayant des repères. Vaut mieux prévenir que guérir, vaut surtout mieux connaître les moyens à sa disposition pour savoir les utiliser au moment opportun. Bon succès!

Pour en savoir plus, visitez notre site web.

★★★★★ Consultez les témoignages de nos clients sur GuanXi.

Accédez à toutes les chroniques de nos professionnels.

Contactez-nous pour toutes questions ou pour prendre un rendez-vous!

Philippe Frève-Laverdière
Conseiller en persévérance scolaire
Option travail

Vous êtes en affaires et vous souhaitez être davantage reconnu pour la qualité de vos services?

Cliquez sur ici pour avoir un aperçu de ce que GuanXi pourrait faire pour vous!